Aller au contenu
Accueil » Aline Van Brabant, adhérente Acodège et membre du Conseil d’Administration

Aline Van Brabant, adhérente Acodège et membre du Conseil d’Administration

L’Acodège vous propose de découvrir des témoignages d’adhérents de l’Association. Les politiques sociales et médico-sociales changent. Nous avons besoin de soutiens pour défendre la qualité de nos accompagnements auprès des personnes concernées. L’Acodège est à vos côtés. Soutenez l’Acodège. Adhérez !

Voilà le premier témoignage d’Aline Van Brabant :

« Je suis la maman d’une jeune femme accueillie à l’IME Mozaïk, déficiente intellectuelle sévère. Le fait d’intégrer le Conseil d’Administration de l’Acodège m’a rassurée et m’a permis d’avoir accès à l’information, d’échanger avec les partenaires et les professionnels qui s’occupent de nos enfants, d’apprendre des choses par rapport à la loi, aux règlementations. Cette participation me permet d’aller creuser des sujets, d’avoir des pistes de réflexions.

C’est aussi un moyen d’échanger avec d’autres familles et de ne pas rester seule dans son coin. Nous nous battons pour la personne accueillie mais aussi pour la famille. J’ai une fille de 14 ans, elle a pu rencontrer d’autres frères et sœurs et constater qu’elle n’était pas seule à avoir une grande sœur en situation de handicap, elle va beaucoup mieux !

Concernant la participation aux décisions, les usagers et leurs familles sont les plus à même de parler des besoins. Et nous avons la possibilité de proposer des actions très concrètes. J’ai par exemple proposer de tenir à l’IME Mozaïk lors de la fête de l’été un stand en direction des parents pour échanger avec eux, partager et répondre aux interrogations. J’ai aussi, grâce à mes fonctions, oser organiser à mon domicile une fête d’anniversaire pour les 18 ans de Valériane avec toutes ses copines de l’IME ! C’était génial et chacun a pu constater que son enfant n’était pas si différent !

Il faut se réunir pour les familles mais aussi pour l’Association, si nous ne voulons pas que l’Acodège disparaisse faute de financements par exemple, il faut se battre !

Surtout avec ce qui se passe en ce moment, il faut se battre pour conserver les structures d’accueil, aller vers l’inclusion pour ceux qui le peuvent, ne pas perdre de vue les besoins fondamentaux des publics accueillis.
Les parents doivent se mobiliser pour demander ce maintien, les pouvoirs publics peuvent prendre d’autres décisions qui ne sont pas en accord avec nos attentes. J’encourage les familles à devenir adhérent pour construire ensemble l’Acodège pour les bénéficiaires ! »

Plus d’informations sur les adhésions
Aller au contenu principal